Vos messages de sympathie

Ajouter votre message ci-dessous, (qui sera ajouté après vérification) :
(* : champs requis)


JeanJean: Marseille
Le choc a été tel que j'en ai oublié de dire a Nanou, gilbert et tous ceux qui lui étaient proches et qui l'aimaient, combien je partage leur peine et que mes pensées ne les quittent pas. Les années d'adolescence passées avec jean-no ont fais de nous des frères. les mots sont innutiles. Jean-André

jeudi 26 juin 2008
Thierry: Monaco
P... de pont de neige ! ça fait mal au coeur de te savoir ainsi disparu, Jean-Noël. J'imagine l'état de ton compagnon de cordée au moment de tourner le dos à la crevasse et de s'éloigner. Je n'oublierai pas cette conférence de janvier 2007 à Monaco, oùtu évoquais ton choix de vie, le sens que tu donnais à cet engagement en montagne, à cette quête de ton accomplissement personnel. Te cotoyer lors du trip Everest 2007 fut une chance. Ta tente mess orange éclairée sous le bouclier d'étoiles du camp de base...on s'y réchauffait aux belles tonalités de ton accent du Sud. On voudrait revivre ça... Humilité, simplicité, petite lumière malicieuse dans le regard, une vie dans l'éblouissement du grand blanc, comme un conquérant, non pas de l'inutile, mais de rêves qui aident à vivre. Merci à toi.

jeudi 26 juin 2008
pia: serre chevalier
Dear family, Nicolas and friends.... we are terribly sorry to hear about the accident. Jean Noel will be greatly missed, he was a fantastic personality! I belive in a lifeafter, somewhere on a big comfortable cloud..... looking down on all of us. Many thoughts go to you, Nicolas, his 'mountain-brother'. No words are enough...... Pia & Stefan Palm

jeudi 26 juin 2008
Jean-Mi: Marseille
JeanNo, tu nous quittes trop vite comme Jo. Essayez de vous retrouver la-haut pour une petite descente...Je me rappelle de tes premiers pas sur les skis au Seignus avec Gibe et Jo, nos parties de tennis interminables, le lycée, la moto...Mais je garderai de toi le souvenir d'un homme qui avait un coeur gros comme ça. Tu avais un mot qui revenais souvent et qui dictais ton attitude : l'humilité. Tu aimais la montagne, elle te garde pour elle à tout jamais...Egoiste ! Une pensée pour ta mère et Gilbert et à tous ceux qui comme moi t'aimais et te regrettent.

mercredi 25 juin 2008
ghis: la salle les alpes
djano, te connaissant depuis que je suis rentré à l'école de ski, ta joie de vivre, ton simplissisme et ton humour m'avais marqué. Tes aventures que tu nous racontais avec passion nous faisais rêver. Je me rappel le jour oùtu nous a dit 'ce n'est pas des glaçons que tu peux mettre dans ton pastis' en parlant de la dangerosité des glaciers. Malheusement la montagne que tu aimais tant ta pris toi aussi. tu vas nous manquer. Grosse pensées à toi et ta famille

mercredi 25 juin 2008
caroline: serre-che
jean-noel,tu m'as beaucoup soutenu lorsque mon françois est parti rejoindre un ' monde meilleur'?finalement on cotoie des gens sans vraiment les connaitre!Mais je suis sure que tu étais quelqu'un de bien,de vrai et j'ai eprouvé une grande sérénité a dialoguer avec toi!Alors il y aura toujours une place pour toi dans mon esprit qui vagabondera et qui un jour peut-etre retrouvera le tien et ou nous reprendrons là ou la mort s'est chargé de nous séparer!repose en paix là ou tu le souhaitais.caro

mercredi 25 juin 2008
sandrine: monetier
Merci merci a vous tous pour tous ces messages...
Jean Noel, si tu pouvais lire tous ces mots d'amour et d'amitie que nous t'ecrivons ici... ca nous rassure un peu de te parler ici ou juste de parler de toi...parce qu'on a envie de parler de toi....
Jean-Noel, merci pour ton amitie, ta confiance pour 'ton' site comme tu aimais dire, tes recits d'expes incroyables a mes yeux, avec toujours simplicite et humilite...merci pour ces petites randos sympas, pas trop longues et pas trop raides (!) que meme un mec ayant gravi l'Everest appreciait encore...merci pour ces petites discussions sur la vie, les gens, le voyage...
sans oublier tes news par email ou dictées par téléphone quand tu étais en expé... dans le ton de tes messages, l'enthousiasme, l'emerveillement, ou la fatigue, ou la serenite, parfois l'euphorie, le bonheur, ou meme l'agacement...on s'y croyait presque...
Beaucoup de pensées et de courage a ta maman, ton frere Gilbert, a Corine, a Nico, Jean Paul et tous tous les autres...

mercredi 25 juin 2008
Louise: vanves
J'ai bien aimé quand tu m'as appris à faire du ski. Je garde ma marmotte en peluche en souvenir de toi sur mon coeur. Je t'aimais beaucoup, Jean-Noël. Louise - 8 ans

mercredi 25 juin 2008
cat
j no tu nous as fait découvrir ta montagne que tu aimais tant... merci pour ces moments passés ensemble, nous pensons à ta maman, ta famille, cécile...

mercredi 25 juin 2008
SIMOND D Marchal
Toute l'équipe de Simond est peinée de la disparition de JNO et on s'associe à la peine de ces proches. On se souviendra de sa passion pour l'Himalaya qu'il aimait nous faire partager à travers sa verve avec une pointe d'accent du midi. Dominique Marchal

mercredi 25 juin 2008
amie internet
je pleure et je pleure tous les jours une semaine aujourd'hui et très gros cafard.Pourquoi? je 'arrive pas a surmonter ta disparition .J'étais heureuse de t'avoir rencontré malgré les km il y avait les messages internet Je dois venir en vacances à serre che au mois d'août et je devais te voir. J'ai la haine de la vie. amour cela ne veut plus rien dire pour moi. je t'aime mais mon coeur saigne et je ne sais pas arrêter l'hemorragie. je ne t'oublierai jamais

mercredi 25 juin 2008
Gibe: Marseille
La triste nouvelle m'est arrivée ce matin. Je garderai de toi nos rigolades de lycée, nos parties de cartes interminables. Et tes premières glisses sur les planches au Seignus d'Allos avec Jo et Jeanmi, Jo que tu as rejoint trop tôt. Tu avais laissé tomber le lycée pour vivre ta passion de la montagne. Nous pensons à toi et à tes proches

mercredi 25 juin 2008
François Aube: Paris
Hommage à un grand homme, à la montagne comme à la vie.

mercredi 25 juin 2008
didier doc.: antibes
Comme tous ceux qui t'ont connu je ressens une lourde et profonde tristesse et mesure à la fois le privilège d'avoir partagé avec toi de grands et inoubliables moments sur les pentes de l'Everest. je pense aux tiens, à ta maman.

mardi 24 juin 2008
Nicolas BONNET: Briançon
La triste nouvelle que d'apprendre cet accident. Jean Noël tu étais un des meilleurs skieur de pentes raides avec ton impressionnante expérience et ta perpétuelle bonne humeur. Pensons très fort à toi, Nico.

mardi 24 juin 2008
 
Powered by Phoca Guestbook